Advertisement
R29b.gif

Marcus Sacapus est le décurion du camp de Petibonum

Histoire

Dans Astérix le Gaulois

Marcus Sacapus est le second de Caius Bonus. Il s'occupe d’emmener Caligula Minus prêt du Village gaulois, il revient donc après au camp romain pour annoncer au centurion que la mission est réussite. Plus tard, une fois que Caligula Minus est revenu du village, où il a bu de la potion magique, il frappe Marcus Sacapus pour tester sa force, projetant l'intéressé à terre. Une fois que tout est redevenu calme, Caius Bonus avec son second dans sa tente, il lui dit qu'avec la potion magique, ils pourront prendre ensemble la place de Jules César, les deux romains souhaitant, une fois ceci réussit, prendre le pouvoir seul. Panoramix a concocte alors une fausse potion magique pour les Romains, et Marcus Sacapus ordonne à tout le monde de boire de la potion magique. Caius Bonus tente alors de soulever un minuscule caillou, et est impressionné par sa propre force, pensant que c'est grâce à la potion magique qu'il peut accomplir cet exploir. Marcus Sacapus prévient Caius Bonus que le caillou qu'il soulève n'est pas difficile et que ce n'est donc pas grâce à la potion magique. Les deux romains s'aperçoivent alors que leurs poils et cheveux s'allongent, puis ils remarquent que tous les légionnaires en ont. Comprenant la supercherie, le décurion tente de capturer Astérix, mais n'y parvient pas.

Personnalité

A priori, son nom le condamne à n'être qu'un serviteur docile de son centurion : un sac à puces, en effet un pauvre chien pouilleux, heureux et quémander l'affection, la nourriture et la protection d'un maître. Mais René Goscinny et Albert Uderzo inaugurent ici un gag et une position scénaristique appelé à devenir un classique de la série : l'adjoint, en apparence droit et efficace, s'avère plus intelligent mais tout aussi machiavélique que son chef. Marcus Sacapus est pourtant docile : il renchérit doctement à chaque parole de son chef, ne discute aucune mission, y compris celle de convoyer le faux prisonnier Caligula Minus au devant des gaulois, une mission-suicide, que Sacapus exécute à la lettre. Lettré, il n'est pas dénué d'une réelle sagesse stoïcienne des vrais serviteurs de l'Etat, philosophant en latin face à un avenir incertain : "Alea jacta est !". Malgré sa fidélité, il n'est pas qu'un "bon toutou", et il souhaite, autant que son centurion, avoir du pouvoir et se débarrasser de son chef à la même occasion. Sous le vernis du second zélé se cache l'âme noire du rénégat. "Je le ferai manger par les lions à Rome ! César, ce sera moi, moi tout seul !" rumine-t-il alors que Caius Bonus vient de lui proposer de former à deux un triumvirat et qu'ils boivent le vin de l'amitié.

Noms à l'étranger

  • Marcus Ginantonicus en anglais ;
  • Marcus Ecus en allemand ;
  • Marcus Gribus en néerlandais ;
  • Marcus Sacapus en espagnol ;
  • Marcus Sacapus en italien ;
  • Marcus Sacapus en portugais.

En coulisses

Film d'animation

  • Marcus Sacapus apparaît dans le film d'animation Astérix le Gaulois, il est doublé par Pierre Trabaud.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .